5 conseils pour bien manager un salarié en télétravail

5 conseils pour bien manager un salarié en télétravail

Le télétravail est de plus en plus populaire dans le monde de l’entreprise. Les salariés y trouvent un confort important et les employeurs constatent presque systématiquement qu’il améliore les performances du salarié. Cependant, pour que cela fonctionne, le manager doit apprendre à gérer un peu différemment un salarié en télétravail d’un salarié classique. Voici donc 5 conseils pour y parvenir facilement.

Cultiver l’esprit d’équipe

Le premier défi qu’un salarié en télétravail va poser à un manager, c’est celui de cultiver et de préserver l’esprit d’équipe malgré la distance. Si le rôle de l’employé en question ne nécessite pas de relation d’équipe, il ne sert à rien de forcer un esprit d’équipe à naître. Cependant, si l’employé doit fréquemment travailler avec d’autres employés, il est alors important d’organiser régulièrement des réunions à distance, voire des rencontres si cela est possible.

Faciliter le travail d’équipe

Pour que l’esprit d’équipe naisse et persiste, il est important que le travail d’équipe soit facilité. L’utilisation de certains services comme Bubbleplan permet de gérer facilement un projet en ligne. Chaque salarié aura ainsi une vision claire des objectifs à accomplir. Surtout, ils auront également une vision d’ensemble du projet et chacun comprendra facilement le rôle qu’il joue dans l’aboutissement global. Cela favorisera le sentiment d’appartenir à une équipe.

Établir un contrat de confiance

Beaucoup d’employeurs et de managers sont inquiets face à l’idée d’embaucher un employé en télétravail. Ils craignent souvent de ne pas pouvoir contrôler l’employé aussi facilement que s’il était sur place. Il faut donc établir un contrat de confiance. La plupart d’entre eux apprécieront la confiance qui leur est faite et feront le maximum pour en être à la hauteur. Il faut donc se montrer vigilant devant les résultats de l’employé, sans lui donner l’impression d’être surveillé.

Définir des règles et des objectifs clairs

Pour que le contrat de confiance puisse voir le jour facilement, il faut donner un certain nombre de règles et d’objectifs à l’employé. Ainsi, il saura précisément ce qu’il a à faire pour prouver que son statut d’employé en télétravail ne posera pas de problèmes à l’entreprise. Cela facilite aussi le travail du manager : l’employé est libre et il suffit donc de se concentrer sur les résultats pour évaluer la qualité du travail. Il n’y a plus besoin de micromanagement.

Laisser l’employé profiter de sa liberté

Enfin, il faut que le manager ne perde pas de vue les avantages que l’employé trouve dans le télétravail : une plus grande liberté. Il n’est donc pas utile de perdre son temps à essayer de lui imposer des méthodes de travail ou des horaires très stricts. Cela permet même au manager de se concentrer sur des choses plus importantes et d’établir une relation plus simple et plus horizontale avec l’employé. Ainsi, libérés du cadre social de l’entreprise, seuls les objectifs comptent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *