Calculer la marges libre et la marge totale

Tout projet, quel qu'il soit, dépend de la bonne conduite de chacune des étapes qui mènent à son accomplissement final. Qu'il s'agisse d'un projet personnel comme la rénovation d'une maison, ou bien d'un projet professionnel comme la mise sur la marché d'un nouveau produit, il est crucial que tout soit bien préparé. Chaque phase du projet doit donc être bien pensée en amont, en termes de moyens comme de temps, de façon à s'assurer, au moment du lancement, que l'on pourra avancer sereinement en respectant un planning raisonnable et réalisable.

La réalisation d'un projet professionnel

Tout est une question d'organisation et de prévision, dans la conduite d'un projet au sein d'une entreprise. Il faut que tous les détails soient prévus au maximum, de façon à avoir le moins de surprises possible. Mais il est nécessaire aussi que les personnes qui sont en charge de chacune des parties du travail disposent du temps nécessaire à l'accomplissement de la tâche qui leur est confiée. Il est pour cela conseillé de prévoir la marge libre et la marge totale de chaque tâche, afin d'anticiper au maximum les retards. En effet si le délai n'est pas respecté pour une tâche précise, c'est l'ensemble du projet qui pourrait être retardé. Or cela serait dommageable pour toutes les autres équipes qui sont à l’œuvre, puisqu'elles devraient attendre que leur tour vienne pour faire leur part du travail.

Un outil pour calculer les marges

Aujourd'hui il existe des solutions logicielles sur le marché qui permettent d'optimiser l'organisation d'un projet, en particulier en y incluant ces fameuses marges libre et globale. Grâce à ces outils informatiques performants le chef de projet, qui est censé diriger l'ensemble et vérifier auprès de tous les acteurs concernés qu'ils ont bien effectué leur travail en temps et en heure, aura une meilleure vue d'ensemble du projet tout en pouvant scruter dans les moindres détails les tenants et aboutissants de chaque étape. Ainsi les délais pourront être respectés, au même titre que les contraintes opérationnelles elles-mêmes. Le retour sur investissement sera donc assez vite quantifiable pour la société qui aura fait l'acquisition d'un tel logiciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *