Créer son entreprise seul : est-ce une bonne idée ?

Créer son entreprise seul : est-ce une bonne idée ?

Monter une entreprise ne rime pas forcément avec recherche d’associé(s). On peut parfaitement créer son business seul, si tel est son souhait. Certaines personnes vous diront que c’est de la folie, tandis que d’autres vous encourageront dans cette voie, frustrés de ne pas pouvoir vivre cette expérience. Quels sont les avantages à créer son entreprise en solo ?

Quelles questions se poser avant de monter son entreprise ?

Avant de pouvoir démarcher vos premiers clients, il vous faudra bien évidemment être déclaré en tant qu’entreprise. Vous n’êtes pas sans savoir que tout travail non déclaré relève du travail dissimulé et est passible d’une amende et d’une peine d’emprisonnement. Vous allez donc devoir choisir parmi toutes les formes juridiques existantes, celle qui vous convient le mieux. Comparez, analysez, pesez le pour et le contre dans chaque cas. Si vous prévoyez de dépasser un certain chiffre d’affaires, vous pouvez par exemple vous renseigner sur les statuts d’une SASU, d’une EURL ou encore d’une Entreprise Individuelle (EI).

Les avantages et les inconvénients de travailler seul

Le fait de travailler seul fait rêver de nombreux salariés qui se sentent oppressés par leur patron et leurs collègues. Si les avantages paraissent évidents, il existe également quelques inconvénients. N’oubliez pas qu’il s’agit avant tout d’une question de tempérament.

Les avantages

Les avantages sont nombreux : on notera bien évidemment l’absence de responsable (patron, manager), de collègues, moins de pression sur le rendement, pas ou peu de contraintes horaires et une plus grande liberté d’une manière générale. Vous serez la seule personne responsable et les décisions seront donc rapidement prises. Personne ne vous contredira ! Enfin, vous travaillerez pour votre propre compte ce qui signifie que vos résultats dépendront uniquement de vous. Vous ne serez plus limité à un salaire mensuel fixe.

Les inconvénients

Le travail indépendant, par définition, convient plutôt aux personnes solitaires et autonomes. Si l’idée de passer des journées entières sans adresser la parole à un être humain vous terrifie, vous feriez probablement mieux d’oublier l’idée de travailler seul. Pour chaque choix à faire, vous serez le seul décisionnaire. Il n’y aura donc personne à blâmer en cas d’erreur, et vous devrez tout arranger vous-même, sans aide extérieure.

Sur de nombreux plans, monter son entreprise sans associé peut se révéler risqué. En cas d’arrêt maladie ou de problème financier, vous serez seul(e) à devoir tout gérer. Il est donc judicieux de se renseigner en amont sur les assurances possibles, ou de pouvoir compter sur une tierce personne. Certains entrepreneurs n’hésitent pas à se lier d’amitié avec des particuliers possédant le même statut afin de s’apporter soutien en cas de coup dur. Il est également plus délicat de se lancer à son compte lorsque l’on a une famille à assumer, mais n’oubliez pas que rien n’est impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *